Comment faire une collation nutritive avec un simple bouillon ?
Articles

Comment faire une collation complète et nutritive avec un simple bouillon ?

La soupe, le bouillon, le potage, … la collation nutritive par excellence le soir devant la télé pour remplacer le bol de croustilles.

Comment composer un bol de bouillon en collation complète, rassasiante et nutritive ? Méthode + conservation + Ma recette de bouillon maison.


»»»» Abonnez-vous à ma page Facebook pour ne rien manquer !!


La méthode pour composer un bouillon en collation rassasiante et nutritive

1 — Du bouillon
2 — Des féculents
3 — Du végétal
4 — Une garniture
5 — Un assaisonnement
6 — Des protéines

1 — Du bouillon

Fait maison avec des ingrédients fortement aromatiques. Ou fait avec des épluchures qui seraient allés à la poubelle (cosses de petits pois, pieds de champignons, carapaces de fruits de mer, …).
Compter 1 tasse (250 ml) pour un bol.

2 — Des féculents

Des nouilles (somen, ramen, nouilles chinoises, …) cuites à part et rincées à l’eau froide.
Des céréales : épeautre, orge perlé … Mieux vaut des grains qui se « tiennent », un peu gros (plutôt que du quinoa.
Ou encore des pâtes (étoiles, vermicelles, grosses pâtes courtes).
Prévoir une quantité plus petite que lorsqu’on mange une assiette de pâtes car le bouillon en lui-même remplit déjà bien l’estomac.
50 g de pâtes sèches, c’est suffisant.

3 — Du végétal

Des légumes cuits ou rôtis, en morceaux assez petits (courge, carotte, patate douce, brocoli, …), mais aussi des crudités coupées en bâtonnets ou en tranche très fines, pour apporter une touche craquante.
De l’ordre de 1 tasse (80 g).

4 — Une garniture

Des herbes fraîches pour le coup de frais et les vitamines, des grains ou des oléagineux pour le croustillant et le bon gras.
De 1 à 2 c. à table.

5 — Un assaisonnement

Si le bouillon n’est pas assez salé ou piquant, ou simplement pour apporter un coup de fouet : ajouter un peu de sel, mais aussi de la sauce tamari ou soja, un peu de vinaigre ou de jus de citron, une huile de sésame, etc.
Quelques gouttes à 1 ou 2 c. à table.

6 — Des protéines végétales ou animales

Des légumineuses pour un apport de protéines et un plat nourrissant.
2 c. à table de lentilles, pois, …

Des protéines : cubes de *tofu, de poulet, lamelle de bœuf cru qui cuisent dans le bouillon, œuf versé dans le bouillon chaud et remué …
Environ 50 g.

*Tofu
Le tofu soyeux (aussi appelé tofu mou) s’ajoute très facilement à n’importe quelles soupes. Dans les potages, on ajoute tout simplement le tofu dans le mélangeur jusqu’à obtention d’une texture lisse et velouté. Dans les soupes de type bouillon, on s’inspire de la fameuse soupe miso où le tofu soyeux est en vedette sous forme de petits cubes.

Et voilà comment faire d’un simple bouillon une collation complète et nutritive à souhait ! Ajoutez un croûton de pain et quelques morceaux de fromage, pour les «gros» creux. 😏


NOTE : On peut congeler la soupe, mais le plus pratique (surtout si on oublie souvent de décongeler) est la mise en conserve. Plusieurs saveur de soupe peuvent ainsi être prête à consommer au moment voulu.
Se conserve de 12 à 18 moisé

Voir la mise en conserve sécuritaire de la soupe et du potage en cliquant sur l’image


MA RECETTE DE «BOUILLON MAISON»

Le bouillon fait maison est une richesse nutritionnelle incomparable au bouillon du commerce.

Les minéraux contenus dans les os (volaille, bœuf, …) passent dans l’eau qui se retrouve chargée de calcium, de magnésium, de phosphore et de sodium.

Une solution de réhydratation idéale en cas de gastro-entérite, mais également un traitement de fond qui aide à maintenir la santé du squelette, des muscles et du cœur. On trouve également la présence de glucosamine et de chondroïtine indispensables pour la santé des articulations.

Les légumes eux, grâce à leurs minéraux rendent le bouillon alcalinisant, contribuant ainsi à l’équilibre acido-basique de l’organisme. Ce mode de préparation permet de recueillir les minéraux et les nombreux vitamines présents dans les légumes.

Préparation :

Tout d’abord, pensez à les faire mijoter doucement pour bien récolter les antioxydants et vitamines de vos ingrédients, et non les détruire. De cette façon, vous obtiendrez une eau parfumée claire et limpide. La cocotte-minute sous pression est donc à bannir.

Compter 2 à 3 heures de cuisson pour le bouillon ou 4 à 6 heures pour le «fond», qui se prépare de la même façon mais nécessite un temps de cuisson plus long afin qu’il soit plus condensé.

Prévoyez également le faire la veille pour le temps de réfrigération afin de pouvoir retirer la couche gélatineuse sur le dessus.

Pour 1 litre (4 tasses)

Préparation : 10 minutes
Cuisson de 2 à 3 heures + réfrigération toute la nuit

  • 1 1/2 lb de carcasses de volaille (poulet, oie, …)
  • 1 poireau
  • 1 oignon
  • 2 échalotes (oignons verts)
  • 1 carotte
  • 1 gousse d’ail
  • 1 bouquet garni (1 branche de thym, 2 brin de persil et 1 feuille de laurier)
  • 1 branche de céleri
  • 2 c. à café (10 ml) de sel
  • 16 tasses (4 l) d’eau
  1. Laver les carcasses de volaille et les hacher grossièrement.
  2. Laver vigoureusement les légumes (enlever les parties moins belles) et couper en gros cubes.
  3. Dans une grande casserole, blanchir les carcasses pendant 3 minutes. Les rincer à l’eau froide.
  4. Nettoyer la casserole ou en prendre une autre et y verser l’eau. Ajouter tout les ingrédients, y compris les carcasses et les légumes. Faire cuire à découvert, à feu moyen-doux de 2 à 3 heures.
  5. Écumer le bouillon et le filtrer. Mettre au frigo.
  6. Le lendemain enlever la partie gélatineuse sur le dessus.

NOTE : Vous pouvez congeler en petite quantité (dans des bacs à glaçon) et transférer par la suite dans un contenant ou dans un sac à congélo. Il sera plus facile à utiliser de cette façon.

Avez-vous aimé cet article ?

PARTAGEZ-LE AVEC VOS AMI(E)S !!