Confiture de bacon et d’oignon
Recettes

Confiture de bacon et d’oignon

La Confiture de bacon et d’oignon est ma collation préféré, j’en met partout.

Très peu cher, elle est nutritive et hyper gourmande !

Sucrée et salée, vous apprécierez cette confiture sur des canapés, dans les hamburgers, dans les grilled cheese, sur un plateau de fromages et de charcuterie tout comme un confit d’oignon et de bien d’autres façons.


Temps de préparation : 10 min.
Temps de cuisson : 35 min.
Durée totale : 45 min.
Portions : 1 pot de 500 ml


Ingrédients :

  • 3/4 lb bacon, coupé en morceaux de 1/2 pouce
  • 1 oignon, coupé en lanières
  • 3/4 tasse de cassonade
  • 1/3 tasse de sirop d’érable
  • 1/3 tasse de vinaigre de cidre

Préparation :

  1. Premièrement, dans un poêlon, cuire le bacon à feu moyen élevé jusqu’à ce que le bacon commence tout juste à devenir croustillant, environ 10 minutes.
  2. Retirer le bacon à l’aide d’une cuillère trouée et mettre sur une assiette couverte de papier absorbant. Enlever le gras de la poêle, mais en gardant toutefois 1 c. à table pour cuire les oignons.
  3. Mettre les oignons dans la poêle et cuire à feu moyen bas jusqu’à ce qu’ils soient caramélisés, environ 20 minutes. Ajouter la cassonade, le sirop d’érable, le vinaigre et les morceaux de bacon. Bien mélanger.
  4. Laisser mijoter environ 15 minutes ou jusqu’à la consistance de confiture.

Servir, par exemple, sur croûton avec une tranche de chèvre.


NOTES

La Confiture de bacon et d’oignon se conserve jusqu’à 2 semaines au réfrigérateur (tiédir au micro-ondes au besoin). Ce conserve au congélateur environ 3 mois.

Prime santé

Les oignons maintiennent la flore intestinale en bonne santé. Les oignons contiennent également une substance qui stimule la croissance des bifidobactéries. Ces bactéries suppriment les bactéries nocives dans vos intestins.

Cru ou cuit

Des études ont démontré que le fait de faire bouillir l’oignon diminuait son contenu en flavonoïdes et, ainsi, son activité antioxydante. Lorsque l’oignon est cuit dans une soupe ou un pot-au-feu, cet effet est de moindre importance, puisque l’eau de cuisson dans laquelle se retrouvent ces antioxydants est consommée.

À l’inverse, cuire l’oignon au four ou le faire sauter fait augmenter sa teneur en flavonoïdes avec l’évaporation de l’eau, créant ainsi une plus grande concentration de ces antioxydants.


Sources

Lombard K, Peffley E, et al. Quercetin in onion (Allium cepa L.) after heat-treatment simulating home preparation. Journal of food composition and analysis 18, 571-581. 2005. Ref Type: Journal (Full)
Kawamoto E, Sakai Y, et al. Effects of boiling on the antihypertensive and antioxidant activities of onion. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo) 2004 June;50(3):171-6.


Avez-vous aimé cet article ?

PARTAGEZ-LE AVEC VOS AMI(E)S !!